Sizaine et ‘hévra

Les propositions présentées sur ce site sont conformes aux motions adoptées lors du Conseil national des EEIF « Buisson ardent » en décembre 2014.

hevra_2

‘Hévra bâtisseurs


La ‘hévra est composé de plusieurs
sizainesLe cercle des bâtisseurs s’appelle une ‘
hévra, חברא, mot hébreu qui désigne un groupe fraternel et solidaire.

La taille de la ‘hévra est étudiée pour permettre l’intégration et l’implication des enfants âgés de 8 et 12 ans. L’organisation de la ‘hévra en équipes plus petites, nommées sizaines, permet de varier les dimensions du groupe et offre un espace d’expression, d’action et de responsabilisation plus accessible aux bâtisseurs.


Cercle de ‘hévra

200px-EEIF_campFormer le cercle de ‘hévra symbolise la fraternité et la solidarité qui unit tous les bâtisseurs, tous les scouts. Ce grand cercle symbolise aussi l’arrondi de l’arc-en-ciel, symbole de la promesse des bâtisseurs.

À l’appel de la maîtrise, les bâtisseurs se rassemblent en sizaine le plus rapidement possible en se tenant la main pour former un grand cercle. Quand le cercle est formé, on lâche les mains de ses voisins et on se tait.

Un animateur donne alors le signal aux sizaines pour lancer leurs cris.

Puis, le responsable de la ‘hévra salue les bâtisseurs rassemblés en faisant le salut scout et lance : « Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France, pour le bien toujours ? » Tous les bâtisseurs lui répondent : « Prêts ! », ceux qui ont fait leur promesse faisant le salut scout. Le chef insiste : « Toujours ? » Les bâtisseurs lui répondent le plus fort possible : « Prêts, prêts, prêts ! ». Puis les bâtisseurs font silence pour écouter la maîtrise.

je_suis_nousVoici un autre cercle d’enfants qui pourrait vous inspirer au prochain camp d’été !

 

sizaine_2Sizaine bâtisseurs

Comme son non l’indique, la sizaine est composée de six bâtisseurs au maximum.

La sizaine permet aux plus jeunes et aux nouveaux de mieux vivre leur intégration dans des petits groupes à leur échelle. Elle permet aussi de responsabiliser les bâtisseurs plus âgés.

promesse_batisseurs

Chaque sizaine est symbolisée par une des sept couleurs de l’arc-en-ciel de la promesse des bâtisseurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu ciel, bleu marine, violet.

C’est la couleur de fond de l’insigne « castor de sizaine » que le bâtisseur reçoit à son arrivée dans la ‘hévra. Il le coud lui-même en haut de la manche gauche de sa vareuse.

EEIF_2014_castors_sizaines

Le nom de la sizaine est en rapport avec sa couleur symbolique.

Il y a aussi un cri de sizaine lancé par le sizenier en rassemblement au signal de la maîtrise pour indiquer que la sizaine est au complet (et pas avant !).

La sizaine a également des activités propres, comme préparer avec un animateur une activité pour la ‘hévra, ou faire avec lui le menu et les courses pour un week-end.

EEIF_2016_vareuse_jaune_texte

Sizenier (ou sizainier)

En début d’année scoute, un vote est organisé dans chaque sizaine pour désigner le sizenier de l’année. Son mandat s’achève à la fin du camp d’été de l’année suivante.

Le sizenier représente sa sizaine au Conseil de ‘Hévra.

Le sizenier porte une boucle marron glissée dans l’épaulette gauche de sa vareuse.

EEIF_boucle_sizenier

Mât de ‘hévra

mat_hevraLe mât de ‘hévra est le « totem » des bâtisseurs : chaque bâtisseur a un ruban avec son prénom écrit dessus et son parcours chez les bâtisseurs.

Le mât de ‘hévra est un bâton scout en haut duquel est fixée la silhouette en bois découpé d’un castor - Boné, mascotte des bâtisseurs - peint aux couleurs du groupe local.

Pourquoi un castor comme mascotte des bâtisseurs ?
Castor
se dit Boné, בונה en hébreu, même racine que bonaïkh, tes bâtisseurs.

bone_hebreu_2

Selon Rachi : « Ne lis pas banaïkh, tes fils, mais bonaïkh, tes bâtisseurs.»

Pour chaque sizaine, on fait un petit trou à la base du castor pour faire passer et nouer un lien de cuir.

Ce lien de cuir supporte des rubans sur lesquels sont inscrits les prénoms des bâtisseurs de la sizaine (chaque sizaine à sa couleur de rubans).

EEIF_bone_mat_hevraLors de la remise de foulard à un nouveau bâtisseur, son sizenier accroche sur le mât de la ‘hévra un ruban à la couleur de la sizaine avec le prénom du bâtisseur inscrit dessus.

Quand le bâtisseur passe aux éclaireuses et éclaireurs, le responsable de la ‘hévra décroche son ruban et lui donne comme souvenir de son passage aux bâtisseurs.

A chaque sortie, une sizaine a la responsabilité de porter le mat de ‘hévra.

Au camp d’été, les différents mats des ‘hévrot (pluriel hébreu de ‘hévra) sont regroupés sur le lieu principal de rassemblement.

 

Chant du soir

Le chant du soir des EEIF a été composé en 1936 par Jean-Maurice Muslak (Faucon). Nous le chantons juste avant d’aller nous coucher.

 

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest