promesse

Loi et promesse en branche verte

Les propositions présentées sur ce site sont conformes aux motions adoptées lors du Conseil national des EEIF « Buisson ardent » en décembre 2014.

Loi des éclaireuses et éclaireurs

  • L’EI construit son identité et développe ses qualités morales et physiques.
  • L’EI respecte son prochain et apprend à le comprendre.
  • L’EI développe ses compétences et les met au service des autres.
  • L’EI s’implique dans la vie de son groupe, de sa communauté et de sa cité, en assumant sa part de responsabilité.
  • L’EI découvre et transmet le judaïsme, l’histoire et les réalités du Peuple juif en diaspora et en Israël.
  • L’EI découvre et protège le monde qui l’entoure en apprenant à vivre en harmonie avec la nature.

 

 

Promesse des éclaireuses et éclaireurs

« Je m’engage à vivre la Loi des Éclaireuses et éclaireurs israélites de France »

 

 
Insigne de promesse des éclaireuses et éclaireurs

Insigne épinglé sur le rabat de la poche gauche.

Nous n’avons pas actuellement d’insigne de promesse.

L’emblème choisi par les fondateurs des EEIF pour figurer sur l’insigne de promesse est celui d’un mouvement d’éducation juive : les deux lions symbolisent traditionnellement le Peuple juif qui défend et protège la Tora. La meilleure défense et protection du judaïsme est dans la dynamique de sa transmission, de génération en génération. Et qui dit transmission dit enseignement.

EIF_promesse_1920

Ces deux lions m’ont toujours posé problème au niveau symbolique. Je m’explique : un lion de Juda n’est pas suffisant pour symboliser le Peuple juif, il en faut deux.

S’il faut deux lions pour symboliser le Peuple juif, pourquoi ne pas faire figurer un lion ET une lionne ? Le nom de notre association différencie bien les éclaireuses des éclaireurs. Pourquoi ne pas aussi retrouver cette distinction dans notre emblème ?

Et qui protège et transmet le mieux aux enfants les valeurs enseignées dans la Tora ? La famille !

Visualiser ainsi le Peuple juif par une lionne et un lion permet une plus grande facilité d’identification aux éclaireuses et aux éclaireurs.

« L’asymétrie » des têtes des deux lions : lion et lionne, mais aussi vieux et jeune lion rappelle un enseignement de notre Tradition. Un midrach raconte en effet qu’Abraham a « frappé monnaie ». Sur une face de la pièce, le dessin représente un couple jeune, et sur l’autre face est représenté un couple vieux : continuité, enseignement, transmission (merci à Jean Pisanté pour ce midrach).

La lionne et le lion ainsi réunis devant les Tables de la Loi sont la représentation fidèle de ce que nous sommes aux EI : filles et garçons, femmes et hommes, jeunes et vieux, réunis pour apprendre et transmettre, de génération en génération.

eif_emblem_1920_1940

Voici une proposition d’insigne de promesse EEIF où les deux lions de l’emblème d’origine sont remplacés par une lionne et un lion symbolisant les éclaireuses et les éclaireurs, gardiens des Dix Paroles. C’est la version modernisée du premier insigne de promesse EIF des années 1920.

eeif_promesse

Sur cet insigne, on peut lire notre devise : « EI, pour le Bien, toujours prêt », comme sur l’emblème d’origine.

Pendant la cérémonie de promesse, l’éclai passera un lien en cuir dans la boucle en faisant un noeud symbolisant son engagement à faire le bien, à servir (ce noeud était présent sur l’insigne d’origine).

 

Quelques explications :

  • L’ajout du trèfle dans notre emblème date de 1969. Il symbolise l’accueil des éclaireuses israélites dans notre association, après la disparition de la Fédération française des éclaireuses (FFE). Les EIF sont alors devenus les EEIF.
  • La  lionne dans l’emblème proposé symbolise les éclaireuses et remplace le trèfle.
  • L’ajout de la fleur-de-lys date des années 2000, sans aucune justification car la présence de la fleur-de-lys dans un emblème scout n’est pas demandée aux associations membres de l’OMMS.
  • Les lettres hébraïques sont aussi des chiffres. Les dix lettres hébraïques figurant sur les Tables de la Loi sont les chiffres de 1 à 10, à lire de haut en bas en commençant pas la Table de droite : Alef-Bet-Guimel-Dalet-Hé | Table de gauche : Vav-Zaïn-’Hèt-Tèt-Youd. Ces dix chiffres symbolisent les Dix Paroles.
  • Dans la sidra Vayé’hi, nous découvrons les bénédictions que Yaakov adresse à chacun de ses enfants, sentant la fin de ses jours arriver. Dans la bénédiction adressée à Yéhouda, le leader parmi ses frères et celui dont les Rois d’Israël descendent, son père déclare : « Il se courbe, il se couche comme un lion et comme une lionne. Qui le ferait lever ? » (Béréchit 49, 9).
  • De manière intéressante, on peut faire un parallèle avec les paroles placées par Hachem dans la bouche du prophète Bilam au sujet des Bné Israël : « [Le peuple juif] est accroupi et couché comme un lion et comme un félin. Qui le ferait lever ? » (Bamidbar 24, 9). 
  • Un certain nombre d’animaux peuvent être dominés ou apprivoisés ; mais « le lion apprivoisé n’existe pas », enseignent nos Sages. Certes, exilé et soumis à des cultures étrangères à plusieurs reprises de son histoire, le peuple qui traverse le temps et les civilisations ne ressemble pas moins à un lion accroupi, qui paraît soumis mais n’est jamais conquis. Car nul de peut nous imposer son avis et aucune force ne peut nous contraindre. (Ouriel Amsellem)

 

En France, nous visualisons aujourd’hui notre appartenance à la fraternité scoute mondiale par le port sur notre vareuse de la bande fédérale du Scoutisme français où figurent la fleur-de-lys de l’OMMS et le trèfle de l’AMGEconformément à la charte graphique des deux organisations mondiales.

SF_insigne

C’est pourquoi la bande fédérale du Scoutisme français est cousue d’origine sur les vareuses des EEIF.

 

 

 

Cérémonial de promesse EEIF

Une soirée au camp d’été est le meilleur moment pour organiser la cérémonie de Promesse.

Les éclaireuses et éclaireurs sont en rassemblement, pour une fois bien alignés en équipes et en uniforme impeccable.

La loi des EEIF est rappelée au début de la cérémonie, chaque article étant dit par une éclaireuse ou un éclaireur ayant fait sa promesse.

Celui qui va faire sa Promesse s’avance pour lire un petit texte qu’il a préparé sur la Promesse après la discussion qu’il a eue avec ses chefs.

Puis il dit face à l’unité rassemblée : « Je m’engage à vivre la Loi des Éclaireuses et éclaireurs israélites de France » en faisant le salut scout de la main droite, comme le font tous les scouts faisant leur promesse.

150px-EEIF_promesse_ceremonialCertaines unités lui font tenir un angle du foulard de son unité de la main gauche, alors qu’il salue de la main droite en prononçant ces paroles. Les deux autres angles du foulard sont tenus par ses deux « parrains » de Promesse. Les parrains de Promesse le suivront pendant toutes ses années en branche verte (et même après).

Le responsable d’unité lui présente alors l’insigne de Promesse ; l’éclaireuse ou l’éclaireur passe un lien de cuir dans la boucle de l’insigne et fait un noeud, symbole de son engagement à « Faire le Bien », à servir.

Le responsable d’unité lui épingle alors l’insigne de Promesse sur le rabat de sa poche gauche, puis le salue de la main droite tout en lui donnant une solide poignée de main gauche : c’est son premier véritable salut scout !

Ensuite l’éclaireuse ou l’éclaireur va saluer de la même façon chaque éclaireuse et éclaireur qui a fait sa promesse dans le rassemblement (ou salue l’ensemble de la tribu).

Après avoir salué, l’éclaireuse ou l’éclaireur rejoint son clan.

Pour clore la cérémonie de promesse, le chef de camp appelle la devise des EEIF :  « Éclaireuses éclaireurs israélites de France, pour le Bien toujours ? »  et les éclais rassemblés de répondre  :« Prêts ! » ; le chef de camp d’insister : « Toujours ? » et les éclais de lui répondre le plus fort possible : « Prêts, prêts, prêts ! ».

Puis tout le monde respecte un temps de silence en attendant le signal du chef de camp de rompre le rassemblement.

Après la cérémonie de promesse vient le temps d’une joyeuse veillée.

La Promesse symbolise le lien fraternel unissant depuis plus de cent ans les scouts du monde entier.

 

 

Salut scout

scout_SaluteLe salut scout est un geste de reconnaissance entre scouts. Il a la même signification pour plus de 40 millions de scouts dans le monde. De la main droite, les trois doigts du milieu levés et collés rappellent les trois engagements que tous les scouts prennent lors de leur promesse (le texte de promesse peut être différent d’un mouvement à l’autre) :

        • être loyal
        • aider les autres
        • observer la loi scoute

Le pouce placé sur le petit doigt rappelle le code d’honneur des chevaliers :
le fort protège le faible.

Chez les EI, ces trois doigts levés et collés nous rappellent que nous ne pouvons séparer :
        • Am Israël - le peuple d’Israël
        • Torat Israël - l’enseignement d’Israël (les Dix Paroles)
        • Eretz Israël - la terre d’Israël

Celles et ceux qui ont fait leur promesse te montreront comment saluer de la main droite tout en serrant la main gauche d’un autre scout.

Le salut scout est réservé aux éclaireuses, éclaireurs et bâtisseurs ayant fait leur promesse scoute.

salut scout

 

 

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest