Klezmer

klezmer

120px-Klezmer_hebreuLe terme yidich « klezmer » provient de la contraction des deux mots hébreux kley (véhicule, instrument) et zemer (chant, mélodie). Littéralement, il signifie véhicule du chant (A.Z. Idelsohn, 1929), soit « instrument de musique ». La prononciation germanisée « kletzmer » est incorrecte et infondée… Qu’on se le dise !

Pour obtenir cette spécialisation, il faut :

  • Jouer d’un instrument (transportable si possible…).
  • Découverte de la musique klezmer.
  • Réaliser un carnet de chant : connaître 10 chants hébraïques traditionnels, 10 chants folkloriques et traditionnels français, …
  • Danses folkloriques israéliennes, françaises,…
  • Organiser avec son équipe une veillée pour son unité.
  • Proposer avec son équipe des jeux musicaux à son unité.

 

« Chaque jour, il faut danser, fût-ce seulement par la pensée.»

(rabbi Na’hman de Bratslav)

 

CatarinaUne fois la spécialisation obtenue, le «maître-spé» te remettra l’insigne à coudre sur la manche droite de ta ‘houltsa. En portant cet insigne sur ton uniforme scout, tu t’engages devant tous les éclaireuses et éclaireurs de ta tribu à organiser et à mener à bien chaque trimestre un projet personnel (ou avec ton clan) en relation avec KLEZMER.

Si tu aimes chanter et danser, jouer d’un instrument, si tu souhaites aller plus loin dans l’expression corporelle et musicale, le théâtre et l’improvisation, le brevet majeur « Chirim, Rikoudim, Klezmer » (chants danses et musique klezmer en hébreu) est fait pour toi. Un maître-mot pour obtenir ce brevet : être curieux. Et cela s’apprend auprès de passionnés de leur métier ou de leur art dans le cadre d’ateliers qui seront proposés par les EEIF.

klezmer

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest